Comment trier ses déchets en copropriété ?

https://www.generaleimmobiliere73.com/sites/generaleimmobiliere73.com/files/styles/actualite-large/public/actualite/visuels/tri_selectif_copro_generale_immo.jpg?itok=x5lvhRTU

Chaque Français produit 573 kg de déchets par an selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. L’objectif du tri est de valoriser ces déchets, de réduire leur impact sur notre santé et l’environnement.

Vous préparez la vente d’un appartement à Chambéry dans une copropriété et un acheteur vous a interrogé sur la gestion des déchets et le tri dans l’immeuble. Nous vous livrons ici quelques conseils pour connaître l’essentiel des bonnes pratiques pour le tri des déchets dans le cadre d’un logement en copropriété.

A plus de 90 % les copropriétés sont équipées de bacs pour le tri du verre et des emballages. Souvent, ce ne sont pas les équipements qui font défaut mais leur utilisation. Cela exige un effort des villes pour mettre à disposition suffisamment de conteneurs et d’outils d’information et du syndic pour réfléchir à une bonne gestion des poubelles.

En effet, comment bien trier quand on ne sait pas localiser les conteneurs ou les bacs de tri, qu’ils sont inaccessibles, souillés ou bien qu’ils débordent ? Relégués à des espaces exigus et de passage dans les petites copropriétés, ils constituent régulièrement un facteur de gêne (circulation, odeurs, etc.).

La présence d’un vide-ordures en service (1/3 des logements en copropriété) ne favorise pas non plus le tri.

Ensuite, si on sait où se trouve le local poubelles, il faut encore savoir comment trier les déchets. Beaucoup de Français ne connaissent pas les consignes de tri ou bien ne les comprennent pas. Parfois complexes, ces consignes ne sont en effet pas uniques sur le territoire : les codes couleur diffèrent selon les villes, les emballages acceptés varient aussi.

Certaines villes trient tous les emballages plastiques ou cartonnés, d’autres se limitent aux aérosols, flacons, briques et bouteilles. Parfois, le papier va dans le bac de tri, parfois non.

« Au 1er janvier 2022, le syndic aura l’obligation au moins une fois par an d’informer les copropriétaires et les locataires occupants sur les consignes locales de tri et les modalités d’accès aux déchèteries.
Ces renseignements devront aussi être visibles dans les espaces de stockage des poubelles (Loi n° 2020-105 du 10/02/2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire). »

Quels déchets trie-t-on ?

Pour limiter vos ordures ménagères, vous devez commencer par trier à part tous vos emballages (verre, carton, plastique, métalliques) et vos déchets papier (magazines, journaux, papier, enveloppes). Parmi vos emballages, les contenants en plastique vont pouvoir être recyclés. Pour les mettre dans le bac de tri dédié, nul besoin de les laver, il faut simplement les vider. Evitez aussi de les empiler (pots de yaourt) ou de les écraser (bouteilles).

D’ici 2022, le tri devrait être étendu à l’ensemble des emballages plastiques (incluant les pots, les barquettes, les blisters). Pour les cartons, il faut les aplatir.

Les plus gros seront à déposer en déchèterie. Les papiers/cartons trop souillés (mouillés ou huileux) vont dans les ordures ménagères.  Le verre ira dans le conteneur le plus proche de chez vous : inutile de laver vos bocaux, pots et bouteilles, il suffit de les vider. Pour trier, les poubelles ont un code couleur. Chaque déchet va dans un conteneur approprié.

Comment trier ?

L’objectif du gouvernement et des acteurs du tri est de faire converger les consignes d’ici 2025 pour que le tri des déchets soit plus facile. Mais d’ici là, pour connaître les modalités locales de tri, il faut se rendre sur le site de sa mairie ou de sa communauté de communes. Cela n’interdit pas de donner quelques grandes lignes (à préciser avec le guide local de tri).

Dans la poubelle jaune, on met :
• bouteilles plastiques (lait, eau, soda)
• flacons plastiques (produits d’hygiène, nettoyants)
• briques alimentaires ( crème, jus de fruits, soupe,
• cartonnettes et petits cartons
• boîtes métalliques (conserves, canettes, bidons de sirop)
• aérosols (déodorants, mousses à raser, laque).

Dans la poubelle verte ou le conteneur de verre, on jette:
• bouteilles en verre transparent ou coloré (jus, huile, vin, etc.)
• pots (confiture, compote)
• bocaux (conserves en verre)

La poubelle bleue (ou le conteneur de papier) contient les journaux et les magazines. Attention, parfois les déchets papier ne sont pas triés à part, ils vont avec les emballages dans la poubelle jaune.
La poubelle grise ou marron contient vos ordures ménagères, c’est-à-dire ce qui ne se recycle pas (restes de repas, couches, mouchoirs usagés, etc.). Ces déchets doivent être déposés dans la poubelle grise ou marron en sac fermé hermétiquement.

Ne les mettez pas à la poubelle

Pour vous aider, les produits dont les emballages portent une poubelle barrée ne doivent pas être mis avec les ordures ménagères. Ils sont à déposer dans le bac approprié ou en déchèterie.
De nombreux déchets ne doivent pas être jetés à la poubelle, soit parce qu’ils sont trop encombrants ou dangereux pour l’environnement ou qu’ils peuvent avoir un autre usage. Ces déchets, une fois collectés, seront soit reconditionnés ou recyclés, soit traités spécifiquement, soit détruits.

Vous pouvez les déposer dans plusieurs lieux :
• en grandes surfaces (leds, ampoules, néons, piles),
• en déchèterie (gros cartons, équipements électriques et électroniques, huile de vidange, restes de peinture, produits toxiques, gravats, mobilier, déchets verts, textiles souillés),
• aux encombrants (mobilier, vélos, objets déco),
• à la pharmacie (médicaments non utilisés ou périmés sans leur emballage cartonné),
• aux associations d’aide sociale et ressourceries (vêtements secs et propres, livres et jeux)

‹ Retour aux actualités