Quelques conseils pour faire baisser ses charges de copropriété

https://www.generaleimmobiliere73.com/sites/generaleimmobiliere73.com/files/styles/actualite-large/public/actualite/visuels/baisser_charges_copro_generale_immobiliere_.jpeg?itok=qkdNizPK

Vous venez d’acheter un appartement à Chambéry ? Pour limiter les charges de copropriété de votre nouveau logement, voici quelques pistes d’économies à soumettre aux autres copropriétaires.

Limiter les dépenses énergétiques

En 2018, l’augmentation moyenne des charges de copropriété s’est élevée à 5%, indique l’Association des responsables de copropriété (ARC). Pour réduire l’impact de ces charges sur le budget des copropriétaires, quelques start-up apportent des conseils aux syndics pour les aider à identifier les sources d’économies, dont certaines s’avèrent simples à mettre en place.

Parmi les postes les plus gourmands en termes de charges, l’énergie s’affiche en haut du tableau. Lorsque ces dépenses sont incluses dans les charges, cela peut en effet représenter jusqu’à près d’un tiers du montant total. Des  économies peuvent ainsi être réalisées en baissant la température des pièces. Les logements sont en effet trop souvent surchauffés alors que les articles R 111-6 et R 131-20 du Code de la construction et de l’habitation préconisent une température de 18° au minimum au centre des pièces.

En matière d’énergie, des gains peuvent être réalisés en comparant les offres de différents fournisseurs. A ce titre, l’utilisation de la plateforme de l’Association des responsables de copropriété permet de bénéficier de tarifs plus avantageux auprès de certaines entreprises, avec des économies concernant le fioul pouvant aller de 15 à 20%.

Autre gros poste de dépense au sein d’une copropriété : l’eau froide. Pour diminuer les frais sur ce sujet, la solution la plus simple à mettre en place consiste à installer des compteurs individuels, en les louant ou en les achetant.
Cette mesure est souvent efficace car la consommation baisse en moyenne de 30% la première année. Pour encore plus de résultats, il est conseillé d’opter pour des compteurs permettant d’évaluer le goutte-à-goutte ou les micro-fuites (classe C ou D).

Négocier les contrats

Si la copropriété est équipée d’un ascenseur, il est recommandé de vérifier le contrat d’entretien afin de voir si toutes les dépenses sont justifiées. Il est en outre possible de faire jouer la concurrence pour obtenir le tarif le plus avantageux.

Le contrat d’assurance peut également être remis en cause si les copropriétaires constatent une forte hausse. Comme pour les ascenseurs, il est possible de faire jouer la concurrence afin de voir si d’autres assureurs ne sont pas plus compétitifs.

Si un changement d’assureur est envisagé, il ne faut pas oublier de prendre en compte le préavis de réalisation, le contrat d’assurance étant reconduit tacitement chaque année. En optant pour une durée de contrat plus faible (un an au lieu de trois), il est enfin possible de mettre une certaine pression sur le syndic.

Lire aussi : 

‹ Retour aux actualités